20180115_144731.jpg

Désembouage plancher chauffant

Le grand public, à qui l'on vantent souvent les mérites et les performances du chauffage par le sol, n'est malheureusement que très rarement averti par les promoteurs et les constructeurs de maisons individuelles que ce système de chauffage réclame, tout comme une chaudière, un entretien régulier. Ainsi, un plancher chauffant devrait être désemboué tous les 5 ans, un circuit radiateurs tous les 5 à 10 ans.

Source de confort incomparable, un chauffage au sol nécessite un soin particulier. Parce qu’il est directement intégré dans le sol, il s’agit de l’entretenir correctement pour préserver son efficacité le plus longtemps possible, et éviter d’avoir à tout casser. Explications.

S’il est moins économique à l’usage qu’un modèle hydraulique, un plancher chauffant électrique est toutefois plus simple à entretenir. Protégés par une gaine isolante et l’épaisseur de la chape de recouvrement, les câbles chauffant ne craignent en effet aucune dégradation, à moins de percer le sol. Il conviendra tout de même de vérifier le bon fonctionnement de son installation avant chaque saison de chauffe et d’éviter les tapis trop épais qui pourraient échauffer la dalle et générer des surtensions.

Un chauffage au sol hydraulique nécessite en revanche un entretien plus approfondi. Parce que de l’eau chaude circule dans les câbles sous la chape, il faut s’assurer qu’ils ne se bouchent ou se dégradent pas sur son passage. Et si certains gestes d’entretien sont indispensables pour préserver le circuit d’eau, d’autres le sont aussi pour les appareils qui la chauffent. Une série de précautions dont la fréquence reste heureusement réduite, mais qui restent indispensables pour assurer la longévité de son installation. Car un plancher chauffant qui fuit ou se bouche suppose une destruction totale du revêtement de sol pour exécuter sa réparation.

Le désembouage du chauffage au sol 

Même à faible température, la circulation de l’eau dans les circuits hydrauliques entraine la formation de boues qui peuvent les boucher à long terme. S’il est préconisé d’en réaliser un tous les 5 ans, un désembouage s’impose aussi dès l’apparition de zones froides, de gargouillis ou d’une eau trouble lors de la purge annuelle des circuits. Cette opération de grand nettoyage des conduits peut s’effectuer de manière physique (mélange d’air et d’eau pulsée dans les circuits) ou chimique (par traitement de l’eau avec un produit réactif spécifique). Nécessitant au moins une journée d’intervention pour être correctement réalisé, le désembouage d’un plancher chauffant coûte environ 500 euros. Une somme rondelette mais dont il faut relativiser le prix. D’abord parce que la fréquence de l’opération reste faible, mais surtout parce qu’elle permet de préserver son installation et coûtera toujours moins cher que la réfection complète de son plancher.

L'entretien des appareils de chauffage annexes au chauffage par le sol

Outre le plancher lui-même, il faut aussi contrôler les appareils qui fournissent sa chaleur à l’installation. Pour les chaudières basse-température, un contrat d’entretien annuel garantira la vérification de l’appareil par un technicien. Ce dernier procédera une fois par an au nettoyage du corps de chauffe et du brûleur, au contrôle de la combustion, des débits de gaz et des raccordements, mais aussi au ramonage du conduit de fumée. Pour les pompes à chaleur, une révision annuelle est préconisée (biannuelle pour les modèles réversibles) pour vérifier le fonctionnement de l’appareil. Et pour les modèles aérothermiques, il faudra vous assurer au jour le jour que le bloc extérieur chargé de capter l’air ne soit pas obstrué par des débris ou feuilles mortes. Enfin, pour les installations solaires, un contrôle annuel de la pompe de circulation est recommandé, mais les panneaux eux même nécessitent peu d’entretien, hormis peut-être un nettoyage régulier de leur surface, et plus ponctuellement le remplacement du fluide caloporteur en cas de surchauffe de ce dernier.

Le cas du plancher chauffant

Parce qu’il est caché sous un revêtement de sol, un plancher chauffant ne réclame quasiment aucun entretien quotidien. Néanmoins, comme on le ferait avec n’importe quel radiateur, il conviendra de le purger au moins une fois par an, juste avant et/ou juste après la saison de chauffe. Enfin, l’installation d’un adoucisseur d’eau domestique ou encore d’un détartreur (électronique ou magnétique) limitera l’apparition de calcaire dans les circuits.

Dans le cadre de l'entretien du plancher chauffant à eau, les circuits hydrauliques sont à faire vérifier, et mieux désembouer, tous les 5 à 7 ans. Le plancher chauffant à eau est normalement conçu pour affranchir ses utilisateurs d'un entretien contraignant. Néanmoins, et malgré la basse température du fluide, des boues finissent par se former dans les tubes.

  • L’eau avec pH mal équilibré provoque rapidement une corrosion. Les tubes métalliques sont plus sujets. Par conséquent, si aucune intervention n’est faite, les tubes peuvent être altérés et le générateur reste en panne.

  • L’oxygène est également néfaste pour les tubes parce que la consommation d’énergie peut être surélevée, mais aussi la chaleur diffusée sera hétérogène. On assiste à un inconfort avec production de bruits de fonctionnement.

  • L’eau qui circule dans les tubes peut être dure, d’où la formation des tartres.

Lorsque vous sentez des zones froides ou que vous entendez des bruits de gargouillis, ceux-ci annoncent la présence de boues dans les tubes. Parfois aussi, la couleur de l’eau durant une purgation est noir ou rouge, c’est sans doute à cause de la boue dans le circuit.

Afin de remédier à cela, on doit faire un désembouage. Il existe deux méthodes :
– Une méthode chimique : un adoucisseur d’eau est puissant contre les dépôts de calcaire. Il est nécessaire avant tout de vider et de rincer toutes les boucles du circuit jusqu’à l’évacuation totale des boues. Cela peut durer pendant deux à sept jours ou encore plus en cas extrême.
– Une méthode physique : il s’agit d’un désembouage hydrodynamique. On fait décoller les dépôts formés dans les parois des tubes par des ondes de choc. Ce procédé est suivi d’une vidange et un rinçage de chaque boucle avec alternance de flux. Le traitement de désembouage peut prendre un ou deux jours.
Pour plus d’efficacité, l’opération est complétée par une injection de produit inhibiteur de corrosion et d’entartrage sans oublier de nettoyer les circulateurs.

Me voici sur une video youtube en train de faire un désembouage de plancher chauffant a saint romain de popey https://www.youtube.com/watch?v=3-riZAAIUgw

Comment entretenir son chauffage au sol ? https://www.marieclaire.fr/maison/entretenir-son-chauffage-au-sol,1245356.asp

Par Pierre Lesieur

Partager

Comme tous les autres types de chauffage, le chauffage au sol réclame un entretien attentif et particulier pour un rendement optimal. Explications et démarches à suivre pour entretenir son chauffage au sol.

Source de confort incomparable, un chauffage au sol nécessite un soin particulier. Parce qu’il est directement intégré dans le sol, il s’agit de l’entretenir correctement pour préserver son efficacité le plus longtemps possible, et éviter d’avoir à tout casser. Explications.

Chauffage au sol hydraulique VS électrique

S’il est moins économique à l’usage qu’un modèle hydraulique, un plancher chauffant électrique est toutefois plus simple à entretenir. Protégés par une gaine isolante et l’épaisseur de la chape de recouvrement, les câbles chauffant ne craignent en effet aucune dégradation, à moins de percer le sol. Il conviendra tout de même de vérifier le bon fonctionnement de son installation avant chaque saison de chauffe et d’éviter les tapis trop épais qui pourraient échauffer la dalle et générer des surtensions.

Photo : Plancher Chauffant Cosytherm de Finimetal

Un chauffage au sol hydraulique nécessite en revanche un entretien plus approfondi. Parce que de l’eau chaude circule dans les câbles sous la chape, il faut s’assurer qu’ils ne se bouchent ou se dégradent pas sur son passage. Et si certains gestes d’entretien sont indispensables pour préserver le circuit d’eau, d’autres le sont aussi pour les appareils qui la chauffent. Une série de précautions dont la fréquence reste heureusement réduite, mais qui restent indispensables pour assurer la longévité de son installation. Car un plancher chauffant qui fuit ou se bouche suppose une destruction totale du revêtement de sol pour exécuter sa réparation.

Le désembouage du chauffage au sol 

Même à faible température, la circulation de l’eau dans les circuits hydrauliques entraine la formation de boues qui peuvent les boucher à long terme. S’il est préconisé d’en réaliser un tous les 5 ans, un désembouage s’impose aussi dès l’apparition de zones froides, de gargouillis ou d’une eau trouble lors de la purge annuelle des circuits. Cette opération de grand nettoyage des conduits peut s’effectuer de manière physique (mélange d’air et d’eau pulsée dans les circuits) ou chimique (par traitement de l’eau avec un produit réactif spécifique). Nécessitant au moins une journée d’intervention pour être correctement réalisé, le désembouage d’un plancher chauffant coûte environ 500 euros. Une somme rondelette mais dont il faut relativiser le prix. D’abord parce que la fréquence de l’opération reste faible, mais surtout parce qu’elle permet de préserver son installation et coûtera toujours moins cher que la réfection complète de son plancher.

Photo : Désembouage hydrodynamique réalisé par la société chauffagiste Airconfort avec un appareil Rothenberger.

L'entretien des appareils de chauffage annexes au chauffage par le sol

Outre le plancher lui-même, il faut aussi contrôler les appareils qui fournissent sa chaleur à l’installation. Pour les chaudières basse-température, un contrat d’entretien annuel garantira la vérification de l’appareil par un technicien. Ce dernier procédera une fois par an au nettoyage du corps de chauffe et du brûleur, au contrôle de la combustion, des débits de gaz et des raccordements, mais aussi au ramonage du conduit de fumée. Pour les pompes à chaleur, une révision annuelle est préconisée (biannuelle pour les modèles réversibles) pour vérifier le fonctionnement de l’appareil. Et pour les modèles aérothermiques, il faudra vous assurer au jour le jour que le bloc extérieur chargé de capter l’air ne soit pas obstrué par des débris ou feuilles mortes. Enfin, pour les installations solaires, un contrôle annuel de la pompe de circulation est recommandé, mais les panneaux eux même nécessitent peu d’entretien, hormis peut-être un nettoyage régulier de leur surface, et plus ponctuellement le remplacement du fluide caloporteur en cas de surchauffe de ce dernier.

Le cas du plancher chauffant

Parce qu’il est caché sous un revêtement de sol, un plancher chauffant ne réclame quasiment aucun entretien quotidien. Néanmoins, comme on le ferait avec n’importe quel radiateur, il conviendra de le purger au moins une fois par an, juste avant et/ou juste après la saison de chauffe. Enfin, l’installation d’un adoucisseur d’eau domestique ou encore d’un détartreur (électronique ou magnétique) limitera l’apparition de calcaire dans les circuits.

https://desembouage-circuit-de-chauffage.fr/intervention-desembouage/quand-desembouer-circuit-chauffage

Quand faut-il désembouer son chauffage ?

Un plancher chauffant doit être « normalement » nettoyé
tous les 5 ans pour en conserver ses performances.

 

Le grand public, à qui l'on vantent souvent les mérites et les performances du chauffage par le sol, n'est malheureusement que très rarement averti par les promoteurs et les constructeurs de maisons individuelles que ce système de chauffage réclame, tout comme une chaudière, un entretien régulier. Ainsi, un plancher chauffant devrait être désemboué tous les 5 ans, un circuit radiateurs tous les 5 à 10 ans. Ces durées sont aujourd'hui même bien plus faibles avec l'emploi massif de tuyauteries en PER sans barrière anti-oxygène, de radiateurs « acier » de pietre qualité, ou de la qualité de l'eau dont la dureté ne cesse d'augmenter dans certaines régions.

 

Cet entretien méconnu des utilisateurs entraine parfois un colmatage irréversible des canalisations alimentant des radiateurs (notament celles de faible section en PER), ou pire, le bouchage des boucles du plancher chauffant obligeant à poser des radiateurs et des tuyauteries apparentes.

 

Les autres organes présents sur le réseau de chauffage souffrent et se détériorent aussi rapidement à cause d'une eau de plus en plus agressible. Un désembouage est alors nécessaire en action curative en espérant qu'il ne soit pas déjà trop tard : un tuyau PER colmaté sur quelques dizaines de centimètres est quasi impossible à déboucher !

Enfin, lors du remplacement d'un générateur de chauffage, il est aussi dans les règles de l'art de désembouer le circuit de chauffage avant la pose d'une nouvelle chaudière ou d'une pompe à chaleur, au risque sinon de déjà les colmater à peine mis en service ! Les échangeurs et les tuyauteries des appareils de chauffage de nouvelles générations sont aujourd'hui bien plus fin que nos veilles chaudières en fonte !

 

Opération préventive

Le désembouage d’une installation de chauffage est très important et devrait être réalisé au maximum tous les 5 ans pour les planchers chauffants qui fonctionnent en basse température favorable au développement des bactéries, des algues, avec une circulation lente favorable aux dépots dans les tuyaux, et entre 5 à 10 ans pour les radiateurs (notamment pour les modèles "acier"). En effet, les installations de chauffage central accumulent toutes dans le temps une combinaison de tartre, de boues, de bactéries et de sous-produits de corrosion, pouvant à terme boucher irrémédiablement votre installation, notamment au niveau des boucles de plancher chauffant. 

Opération curative

Un désembouage doit être aussi réalisé dès apparition de problèmes sur votre installation comme des zones froides au niveau du plancher chauffant, des radiateurs, une mauvaise circulation, des bruits au niveau de la chaudière et la baisse de son rendement (dépôts de tartre et de boues), des radiateurs qui gargouillent, qui se piquent (corrosion galvanique), l’apparition d'une eau de chauffage rouge ou noire lors de la purge de l'installation, un échange réduit du plancher chauffant (présence de boues et bactéries), des pannes de pompe à répétition (boues ou magnétite dans le mécanisme), … 

Opération obligatoire

Un nettoyage est  fortement conseillé au moment de la première mise en service d'un nouveau circuit de chauffage, afin d'enlever les flux de brasage et autres dépôts, et est obligatoire (notamment déjà pour obtenir la garantie constructeur) lors d’un remplacement d’une chaudière, pour éviter un encrassement trop rapide de cette dernière dû aux résidus contenus dans le réseau et ainsi préserver votre investissement. 

Opération bénéfique

Dans tous les cas, une installation qui a entre 7 et 10 ans et qui n’a jamais été nettoyée mérite un désembouage. Le coût de l’intervention sera de toute façon amortie sur un à deux ans (cela dépend de votre consommation annuelle de combustible) avec une économie de chauffage de l’ordre de 10 à 25%. Votre installation fonctionnera mieux et consommera moins. La chaudière fonctionnera moins longtemps au cours de la journée augmentant d’autant sa longévité.

https://www.plancher-chauffant.org/entretien-du-chauffage-au-sol/

https://plancher-chauffant.ooreka.fr/comprendre/entretien-plancher-chauffant

https://desembouage-circuit-de-chauffage.fr/intervention-desembouage/quand-desembouer-circuit-chauffage

https://www.marieclaire.fr/maison/entretenir-son-chauffage-au-sol,1245356.asp

https://www.maison-travaux.fr/maison-travaux/renovation-par-type/chauffage-renovation-par-type/plancher-chauffant-chauffage-renovation-par-type/assurer-longevite-dun-plancher-chauffant-fp-184340.html

https://www.raquin-duchon.com/entretenir-plancher-chauffant/

http://www.euroradiant.com/plancher-chauffant/temperature/comment-entretenir/

https://www.picbleu.fr/page/avantage-inconvenient-du-plancher-chauffant-eau-chaude

https://forums.futura-sciences.com/habitat-bioclimatique-isolation-chauffage/594750-plancher-chauffant-retours-dexperiences-entretiens-desembouage.html

https://www.desembouage-chauffage.com/entretien-plancher-chauffant-256987.htm

https://www.youtube.com/watch?v=DOkajOF_15w

https://www.youtube.com/watch?v=UOPXy5lsKoM

https://www.meilleur-artisan.com/prix/chauffage-climatisation/prix-desembouage-de-plancher-chauffant.283.html

https://www.plomberie-pro.com/Catalogue/plancher-chauffant/produit-entretien/produit-entretien-plancher-chauffant.htm

http://propacservice.fr/desembouage-chauffage.htm

https://www.systemed.fr/forum-bricolage/prix-desembouage-plancher-chauffant-t32178.html

https://www.forumconstruire.com/guides/guide-plancher-chauffant-hydraulique/entretien-plancher-chauffant-hydraulique.php

FACEBOOK PLOMBIER https://www.facebook.com/plomberiesaintgermainnuelles

YOUTUBE PLOMBIER https://www.youtube.com/channel/UCtkvyYBprJan3TFB5wLJn0Q

INSTAGRAM PLOMBIER https://www.instagram.com/plombier69210alexandrestephan

TWITTER PLOMBIER https://twitter.com/Plombier69210

Google My Business https://alexandre-stephan.business.site

PAGES JAUNES PLOMBIER https://www.pagesjaunes.fr/pros/56623642